Comment l’éducation modifie la structure du cerveau

Le réseau de milliards de neurones présent dans notre cerveau n’est pas « immobile ». Pendant l’enfance, certaines connexions, moins utilisées, disparaissent tandis que d’autres fibres se renforcent en s’entourant de gaine de myéline. À la naissance (à terme), les 80 à 100 milliards de neurones du bébé sont arrivés à destination, les fibres conductrices (substance blanche) sont en place. Puis des ramifications vont croître et des connexions se former à une vitesse phénoménale jusqu’à 3 ans. Ce réseau dense sera ensuite élagué, les connexions les moins utilisées étant éliminées. À 4 ans, le réseau, débarrassé du superflu, est efficace. Toutes les zones cérébrales sont alors actives mais encore lentes. Les fibres doivent à présent devenir matures, c’est-à-dire s’entourer d’une couche isolante (myéline) qui va accélérer la transmission électrique. Ce phénomène, hétérogène, se produit d’arrière en avant du cerveau, sur de nombreuses années. Le cortex préfrontal étant le dernier à devenir performant, pas avant environ 25 ans !

Cet infographie est extraite d’un dossier « Le génie du bébé », rédigé par Elena Sender et Sylvie Riou-Milliot et publié dans Sciences et Avenir n°841 de mars 2017.