Histoire brève de l’hypnose

Depuis toujours les humains tentent de soulager leurs maux, tentent de comprendre la vie. Toutes leurs diverses tentatives vont faire naître les philosophies, les religions, les pratiques guérisseuses… la psychologie

Socrate, il y 2450 ans, explique que de parler d’une voix terne permet de mettre l’auditeur dans un état de réceptivité, d’ouverture d’esprit, Platon reprend le principe….

Leibniz, (1646-1716) chercheur, mathématicien, philosophe humaniste allemand, découvre l’inconscient et le nomme « automate »

Mesmer, en 1766, médecin, , commence à utiliser le « magnétisme animal », ancêtre de l’Hypnose.( Il semble que pour rassurer les patients,  lui et ses disciples leur parlaient et , de ce fait, quittaient le domaine du magnétisme pour celui de la psychothérapie)

en 1841, le chirurgien écossais James Braid,  pose les bases scientifiques de l’hypnose  et lui donne son nom « Hypnose »  C’est également de début de la psychologie, on commence à faire parler les patients…

en 1864, Liébault, fait entrer l’hypnose en France et en 1882, il fonde avec Hippolyte Bernheim, médecin, l’Ecole de Nancy. ils popularisent alors la pratique sous le nom de « psychothérapie » !!!

1891, l’hypnose nommée ainsi « psychothérapie » gagne en notoriété et, dans les hôpitaux, des milliers de soins et d’anesthésies sont réalisés sous hypnose. En même temps les français Charcot et Janet,  et leurs élèves respectifs  (entre autres) Freud et Jung utilisent l’hypnose pour traiter les troubles de l’esprit

1919, Pierre Janet poursuit seul les travaux en France

Dans les années 1950, Milton Erickson, psychiatre américain, étudie longuement les mécanismes de l’hypnose et bouleverse les conceptions,  la rend plus stratégique, l’hypnose devient plus conversationnelle. L’approche éricksonienne est née, et devient « thérapie brève » Au long du temps, les techniques éricksoniennes évoluent

en 1979, le sexologue Daniel Araoz baptise « Nouvelle Hypnoses » sa pratique qui se base  sur les techniques d’Erickson mais les adoucies, et y ajoute des techniques de PNL (Programmation Neuro Linguistique) c’est pour cela que souvent les 2 méthodes sont confondues

Dans les années 2000, Olivier Lockert révolutionne les techniques hypnotiques en inversant le processus de mise en hypnose ce qui  permet aux personnes de gagner en conscience. La personne s’exprime, garde toute son autonomie, agit sur elle-même aux niveaux physiques, émotionnel et psychique. Patricia Lockert, quant à elle y ajoute des principes jungiens et crée la Thérapie Symbolique Appliquée (TSA) qui permet de traiter les blessures de l’Inconscient, anciennes, inconnues, profondes…L’hypnose Humaniste est nait et l’âmagie !